Christelle Firework

Thérapeute holistique certifié
Respiration consciente pendant une séance de travail corporel

Respiration consciente pendant une séance de travail corporel

La respiration donne non seulement la vie en fournissant de l’oxygène essentiel aux cellules du corps comme carburant et en éliminant le dioxyde de carbone, un déchet du métabolisme cellulaire, mais elle rétablit également l’équilibre du corps et de l’esprit lorsque des expériences importantes et stressantes «nous coupent le souffle. “

Corps et respiration

Si vous êtes en vie, vous ressentez du stress. Il n’y a pas moyen de contourner cela. Le stress peut se manifester de multiples façons, qu’il s’agisse d’un bon stress (premier rendez-vous, nouvel emploi, voyage) ou d’un mauvais stress (trafic, délais serrés, pertes).  Dans tous les cas, il n’est pas facile de naviguer, en grande partie à cause des réactions naturelles du corps conçues pour vous protéger, quelle que soit la nature du stimulus.

La peur, le danger et l’excitation sont tous perçus de la même manière au niveau physiologique. Le système nerveux sympathique vient à notre aide avec des réponses qui nous préparent à l’action.

En elles-mêmes, les réponses au stress sont des cadeaux, même si elles ne ressentent pas nécessairement cela pendant qu’elles sont en train de les vivre. Par exemple, trembler vous informe que l’adrénaline circule dans tout votre corps, fournissant de l’énergie si vous avez besoin de vous lever et de faire face à quelque chose ou de vous retourner et de vous enfuir.

L’adrénaline dit au cœur d’accélérer afin que suffisamment de sang et d’oxygène puissent être pompés vers les tissus, en particulier les tissus musculaires qui sont nécessaires pour vous amener efficacement à l’action. La fréquence cardiaque et la respiration augmentent également de quelques crans pour fournir de l’oxygène au cerveau afin que vous ayez une meilleure capacité à naviguer dans la menace immédiate, qu’elle soit réelle ou perçue.

Environnement et stress

Tout cela est bon, non? La réponse est oui, à moins que les stimuli ne soient constants et non équilibrés avec la restauration et le rajeunissement. Il faut beaucoup d’énergie pour maintenir une action persistante.

Malheureusement, nous vivons dans un monde au rythme rapide, plein de stimuli qui nous envahissent de toutes parts. Même sans votre conscience consciente de tous ces stimuli, votre cerveau et votre corps sont conscients et travaillent dur pour vous garder en sécurité et en vie à travers tous les rebondissements et détours de la vie.

LIRE AUSSI  Maladie de peau = Eczéma : De quoi suis-je séparé(e) ?

Comment cela se traduit par quelque chose qui mérite votre attention, c’est lorsque vous commencez à avoir des symptômes physiques défavorables qui affectent négativement votre santé et votre bien-être, tels que l’agitation, l’anxiété, les maux de tête, l’insomnie, la tension du cou et des épaules et une mauvaise digestion.

Heureusement, vous disposez de deux outils puissants: la respiration et le corps

Pendant le stress, le corps respire peu profondément, vous avez le souffle coupé. Ce qui signifie qu’au lieu d’inhaler profondément,  l’inhalation est limitée à la région supérieure de la poitrine et du cou. Le cerveau cherche des moyens d’accomplir des tâches aussi efficacement que possible.

Et la respiration pendant le stress ne fait pas exception. Puisque vous avez besoin de sang et d’oxygène pour atteindre le cerveau et les tissus corporels le plus rapidement possible. Les hormones accélèrent automatiquement votre rythme cardiaque et respiratoire, et votre respiration devient courte, rapide et peu profonde.

Lorsque ce schéma se répète en raison d’un stress persistant, les muscles chargés d’aider à élever votre cage thoracique pendant la respiration jouent un rôle plus important. Le résultat est une surutilisation et une surcharge des muscles du cou et du haut de la poitrine. Les maux de tête, ainsi que la tension du cou et des épaules, ont tendance à suivre rapidement.

La respiration consciente

 Recevoir un massage ou un travail corporel est un moyen exceptionnel de cultiver une respiration consciente et profonde. Les processus corporels permettent d’adoucir les muscles surchargés du cou et des épaules et de déclencher le système nerveux parasympathique à venir. Mais aussi de soulager le système nerveux sympathique ne serait-ce que pour une heure.

Lorsque je travaille avec un client qui choisit de respirer profondément et qui est complètement présent avec la relaxation de l’expérience, les muscles réagissent au toucher beaucoup plus facilement. Les clients rapportent un meilleur sommeil, une meilleure digestion, moins de tension et un état d’esprit plus paisible après un massage ou un processus corporel utilisant la respiration profonde comme outil de guérison.

Essayez cet exercice!

Les bienfaits positifs que vous procure un massage ou un processus corporel peuvent être prolongés grâce à une pratique quotidienne très simple de respiration entre les séances

1. Installez-vous confortablement. Soit assis sur une chaise avec vos pieds en contact solide avec le sol. Soit allongez-vous sur le dos, les bras sur les côtés, les paumes vers le haut. N’hésitez pas à utiliser une petite serviette roulée sous la courbe de votre cou, ainsi qu’un oreiller sous vos genoux pour créer le plus de confort possible. Fermez vos yeux.

LIRE AUSSI  Science linéaire et potentiel énergétique

2. Commencez par ne rien changer à votre respiration. La première étape pour changer quoi que ce soit est de le remarquer tel qu’il est actuellement. Que remarquez-vous? Lorsque vous inspirez, où s’arrête la respiration avant de se retourner pour être expirée? Dans la poitrine? La cage thoracique? L’abdomen? Cela pourrait aussi être le bon moment pour remarquer toute légère secousse, transpiration, fréquence cardiaque élevée, serrement de la mâchoire, etc. Soyez en phase avec les réponses de votre système nerveux telles qu’elles sont actuellement.

3. Placez vos deux mains sur le haut de la poitrine et les clavicules. Sentez la montée et la descente de cette zone pendant que vous inspirez et expirez. Faites ceci pendant 3 à 5 cycles de respiration.

4. Ensuite, placez vos mains de chaque côté de votre cage thoracique. Les paumes reposant sur les côtes et le bout des doigts pointant l’un vers l’autre (vers la ligne médiane de votre corps). Remarquez l’expansion et la contraction de votre cage thoracique. D’avant en arrière et d’un côté à l’autre. Combien de mouvement y a-t-il? Respirez normalement, en observant simplement sans jugement, pendant 3 à 5 respirations supplémentaires.

5. Placez vos mains sur votre abdomen. Remarquez-le également. Ou remarquez s’il ne bouge pas du tout. C’est commun, donc encore une fois, pas de jugement. Répétez pour 3 à 5 cycles de respiration.

6. Maintenant, commencez à choisir votre respiration. Chaque fois que vous inspirez, imaginez tirer la respiration profondément dans votre ventre. De sorte que votre ventre se dilate dans vos mains. Pendant que vous expirez, utilisez doucement vos muscles abdominaux pour faire sortir légèrement l’air de votre nez. Pratiquez ceci pendant 3 à 5 cycles de respiration.

7. Replacez vos paumes de chaque côté de votre cage thoracique. Pendant que vous inspirez, étendez la respiration dans toute la zone de votre cage thoracique. Les nervures peuvent s’étendre d’avant en arrière et d’un côté à l’autre. Remplissez le vaste espace de votre cage thoracique d’air vital. Expirez et utilisez votre cage thoracique (avec vos abdominaux) pour repousser doucement l’air hors de votre nez. Répétez pour 3 à 5 respirations.

LIRE AUSSI  Pourquoi devez-vous boire de l'eau ?

8. Enfin, ramenez vos mains vers le haut de la poitrine et la zone de la clavicule. Pendant que vous continuez à diriger votre respiration vers la plénitude de votre cage thoracique et de votre ventre, remarquez si quelque chose a changé dans la partie supérieure de la poitrine et du cou. Cette zone bouge-t-elle moins? Plus librement? Avec moins de tension? Observez pendant 3 à 5 derniers tours.

9. Pour terminer la pratique, ramenez simplement vos bras sur vos côtés, paumes vers le haut. Et remarquez votre être global. Il est probable que vous ayez libéré des pensées sur votre journée, ce que vous devez faire cette semaine, ce que vous n’avez pas fait hier. Vous pourriez vous sentir calme, détendu et même somnolent. Ou vous pourriez vous sentir énergisé et rajeuni, prêt à vous lever et à repartir. Quoi qu’il en soit, grâce à cet exercice simple, vous avez utilisé votre respiration pour ralentir le rythme cardiaque, relâcher la tension musculaire et calmer l’hyperactivité. La pratique est si simple, mais si puissante. Réunir le pouvoir de la respiration, de la présence et du toucher thérapeutique induira un état de santé et de bien-être, et restaure les fonctions physiologiques vitales.

Apportez de l’équilibre au corps

Lors de votre prochain rendez-vous , parlez à votre praticien de la respiration. Faites-lui savoir que vous aimeriez intégrer la respiration consciente dans votre séance et demandez-lui si elle a des suggestions ou, mieux encore, si elle est prête à prendre de grandes respirations avec vous.

Une bouffée d’air frais suffit pour rétablir l’équilibre de votre corps et de votre être, et pour réduire les symptômes du stress chronique. C’est un «service» extraordinaire et gratuit à ajouter à votre prochaine séance de massage ou de travail corporel. Et par conséquent, lorsque vous choisissez consciemment des bouffées d’air frais, vous devenez une bouffée d’air frais pour tout le monde autour de vous.

6 réflexions sur “Respiration consciente pendant une séance de travail corporel”

  1. Zachary Pumarejo

    Salut! Je souhaite juste vous offrir un grand bravo pour les excellentes informations que vous avez ici sur ce post. Je reviens sur votre site pour en savoir plus bientôt.

  2. Jeremiah Stritmater

    Très bien avec votre permission, laissez-moi saisir votre flux pour rester à jour avec le prochain message. Merci un million et s’il vous plaît continuer le travail enrichissant.

  3. Michel Goulart

    Vous avez terminé certains points délicats là. J’ai fait une recherche sur le thème et j’ai trouvé que la majorité des gens auront la même opinion avec votre blog.

  4. Hollis Dahms

    Vraiment cool! Des points extrêmement valables ! J’apprécie que vous écriviez cet article et que le reste du site soit également très bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *