Christelle Firework

Thérapeute holistique certifié thérapeute-holistique - certifié - bien-être - santé - équilibre - corps - esprit - guérison - médecine-douce - thérapie-alternative - développement-personnel - accompagnement - écoute - transformation - holistique
Enseignements sur l’Amour - Thich Nhat Hanh

Enseignements sur l’Amour – Thich Nhat Hanh

A partir des enseignements du Bouddha Thich Nath Hanh décrit les voies qui permettent de réunir en soi amour, compassion, joie et non-attachement. Il nous indique les voies de nous libérer des afflictions qui nous empêchent de bien aimer – colère, peur, anxiété, avidité, ignorance et commente quelques un des plus grands sutras du bouddhisme sur l’amour.

Les enseignements des 4 États illimités : L’amour, la compassion, la joie et l’équanimité

« L’amour, la compassion, la joie et l’équanimité sont la nature même d’un être éveillé ». L’amour véritable doit être fait de compassion, de joie et d’équanimité. La compassion est réelle lorsqu’elle contient de l’amour, de la joie et de l’équanimité. Cependant dans ces enseignements, la vraie joie doit être composée d’amour, de compassion et d’équanimité .

Amour (Maitri ou bonté) le premier aspect du véritable amour est « maitri » : c’est « l’intention et la capacité d’offrir la joie et le bonheur. Pour développer cette capacité, il faut pratiquer le regard profond et l’écoute profonde afin de savoir ce qu’il faut faire ou ne pas faire pour rendre les autres heureux ». Vous devez regarder profondément pour comprendre les besoins, les aspirations et la souffrance ce ceux que vous aimez ».

Compassion, le deuxième aspect de l’amour (karuna): « c’est avoir un souci sincère d’autrui (..) Une parole, un acte ou une pensée empreints de compassion peuvent atténuer la souffrance de l’autre et lui apporter de la joie ». Nous devons être conscients de la souffrance, mais en gardant notre clarté, notre sérénité et notre force afin de pouvoir contribuer à transformer la situation ».

Joie : « le véritable amour apporte toujours la joie, à soi-même et à la personne aimée ».

Équanimité : « non-attachement, non-discrimination, égalité d’esprit ou lâcher prise ».

Méditation sur l’Amour

Lorsque votre esprit est empli d’amour envoyez le dans une direction, puis une seconde, une troisième, une quatrième, puis vers le haut et vers le bas. Identifiez-vous à tout, sans haine ni rancœur, sans colère ni animosité. Cet esprit d’amour est très vaste. Il ne cesse de s’étendre au monde entier. Pratiquez de même avec l’esprit rayonnant de compassion, de joie et d’équanimité ».

LIRE AUSSI  Esprits de la nature - Patrick Burensteinas

Tant que des formations mentales négatives (colère, la haine de notre esprit) seront présentes en nous, notre amour ne sera pas complet.  Dès l’instant où l’on fait naitre le souhait que tous les êtres connaissent le bonheur et la paix, l’énergie de l’amour se manifeste dans notre esprit et toutes nos sensations. De plus nos perceptions et nos formations mentales sont imprégnées d’amour. 

Les signes que la méditation sur l’Amour commence à porter ses fruits sont : On dort mieux. On ne fait pas de cauchemar. Notre état d’éveil est plus aisé. On n’est ni anxieux, ni déprimé. On est aimé et protégé par tout le monde et tout ce qui nous entoure.

L’Amour de soi

Tant que nous ne serons pas capables de nous aimer et de prendre soin de nous-mêmes, nous ne serons pas d’un grand secours pour nos semblables.  Pour savoir ce qui se passe en nous, nous devons examiner minutieusement notre propre territoire.

Le regard profond et l’écoute attentive, l’examen de notre territoire, tout cela constitue le début de la méditation. Nous regardons notre corps … Nous ferons en sorte de manger, de boire et d’agir de façon à faire preuve d’amour et de compassion envers notre corps. Ensuite nous observons nos sensations puis nous regardons la rivière de nos sensations en observant comme elles surgissent. Afin de voir en nous ce qui nous a empêchés d’être heureux et faisons de notre mieux pour le transformer.

En touchant les éléments merveilleux, revivifiant et porteurs de guérison qui sont déjà en nous et dans le monde. Puis nous méditons sur nos perceptions. Nous devons savoir quelles sont les fausses perceptions qui nous font souffrir. Puis nous passons ensuite à l’observation de nos formations mentales. Les idées et les tendances en nous qui nous poussent à parler et à agir comme nous le faisons. Enfin nous regardons notre conscience. 

LIRE AUSSI  Les Sphères Mentales – De l’inconscience à la conscience

La colère

Tuer la colère supprime la souffrance et apporte la paix et le bonheur. Celui qui offense quelqu’un après avoir lui-même été offensé se cause du tort et cause du tort à autrui. Quand quelqu’un s’en prend à vous et que vous lui répondez par un sourire, sans colère, cette personne commencera peut-être à prendre conscience de sa colère et à la transformer peu à peu.

Quand vous sentez la colère monter, pensez à retourner à la respiration. Dès l’instant où vous comprenez les racines de la colère en vous-même et en l’autre, votre esprit connaît la paix, la joie et la légèreté véritables. S’aimer veut dire avant tout s’accepter soi-même tel que l’on est. Lorsque la colère surgit, retournez en vous-même et prenez l’énergie de la pleine conscience pour l’embraser, l’apaiser, et l’éclairer. 

C’est d’abord l’énergie de la colère qui surgit, puis celle de la pleine conscience. Cette dernière embrasse la première afin de l’apaiser et de l’atténuer. On ne produit pas la pleine conscience pour chasser ou combattre la colère mais pour en prendre soin. N’essayez pas de la chasser ou de la supprimer.  Reconnaissez qu’elle s’est manifestée en vous et prenez-en soin. La colère n’est qu’une énergie qui peut être transformée, comme toutes les énergies.

Votre souffrance a ses racines dans votre conscience du tréfonds, dans des graines qui sont déjà là, de graines de colère, d’illusion, de fierté, de suspicion, d’avidité. Puis-je identifier et voir les sources de colère, d’attachement, d’illusion en moi-même. La nature de ces enseignements est l’amour. Les poisons en nous : avidité, illusion, colère, arrogance, suspicion.

Amour et compréhension

Commençons par nous même pour comprendre notre véritable nature. Tant que l’on se rejette soi-même, tant qu’on continue à nuire à son corps et à son esprit inutile de parler d’aimer et d’accepter les autres. La pratique consiste à éclairer nos schémas de pensée habituels avec la lumière de la pleine conscience, afin que nous puissions les voir clairement.

LIRE AUSSI  L’intrication quantique dans la Matrice, un souvenir immortel

Lorsqu’une pensée ou une idée surgit nous la reconnaissons et lui sourions. Cela peut suffire à la faire disparaître. L’attention mentale appropriée nous apporte bonheur, paix, clarté et amour. Lorsqu’elle est inappropriée, elle emplit notre esprit de chagrin, de colère et d’affliction. La pleine conscience nous aide à pratiquer l’attention appropriée et à arroser les graines de paix, de joie et de libération qui sont en nous (..)

Si nous savons comment garder l’esprit calme et joyeux nos paroles et actes manifesteront la paix et le bonheur.  Les activités du corps  manifestent également notre état d’esprit. Quand nous sommes en contact avec notre souffrance, il faut savoir qu’il y aussi d’autres graines de joie et de bonheur en nous.

Les Cinq Prises de Conscience de ces enseignements

  • Toute les générations de nos ancêtres et toutes les générations de nos descendants sont présents en nous.
  • Les espérances de nos ancêtres, de nos enfants et de leurs enfants à notre égard.
  • Que notre joie et notre paix, notre liberté sont la joie, la liberté et l’harmonie de nos ancêtres de nos enfants et de leurs enfants.
  • La compréhension est le fondement de l’amour
  • Les reproches et les disputes ne nous aident jamais et ne font qu’agrandir le fossé entre nous.

Seuls la compréhension, la confiance et l’amour peuvent nous aider à nous transformer et à nous développer. La compréhension est le fondement même de l’amour. La bonne volonté ne suffit pas, nous avons besoin de connaître l’art de rendre l’autre heureux. Essayez d’être artiste dans vos paroles et vos actes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *