Christelle Firework

Thérapeute holistique certifié

Hypnose Quantique, Thérapies Holistiques, Coaching et Formations

Féminin sacré : Révocation des contrats du divin féminin

Féminin sacré : Révocation des contrats du divin féminin

J’appelle à tous les contrats spirituels qui existent autour du féminin sacré :

  • Dans mon passé, mon présent et mon futur ainsi que dans toutes les autres dimensions et ce flux temporel
  • Et dans tous les flux de temps au-dessus et au-dessous de l’onde sinusoïdale centrée sur la Terre de coexistence

A ce moment précis, dans le moment co-créateur toujours présent ici et maintenant, je convoque tous les ancêtres de la lignée d’ADN pour créer une cour spirituelle unifiée d’équité afin que je puisse trouver un remède et résoudre tous les contrats qui ont inséré de petits caractères pendant le processus de naissance ou ailleurs dans l’espace et le temps.

 

 

Je demande au tribunal spirituel d’équité approprié d’entendre mon décret de révocation de contrat concernant le féminin sacré.

 

Je révoque, je renonce, je dénonce, j’abjure, j’annule et je détruis tous les contrats spirituels avec les religions, les cultures, les systèmes de croyances et les industries basés sur Terre qui dominent et contrôlent le pouvoir du féminin divin dans notre monde et créent un déséquilibre énergétique qui affecte chaque homme, chaque femme et chaque enfant dans cette réalité.

J’appelle tous les ancêtres de toutes les relations d’âme à tenir une place dans cette cour spirituelle d’équité.

J’appelle aussi la Terre Mère et tous ses habitants de lumière dans tout l’espace intérieur et extérieur à se manifester et à occuper cette cour spirituelle d’équité. Source divine, je t’appelle.Venez tous avec votre synchronicité sacrée afin que tous les êtres puissent tenir l’espace avec la conscience d’unité.

Je révoque, je renonce, je dénonce, j’abjure, j’annule et je détruis par la présente les contrats de toutes les religions ainsi que les systèmes de croyances culturelles qui placent le féminin dans une position de domination et d’inégalité. Il s’agit notamment des projections d’inégalités salariales, de l’incapacité pour une femme de gagner sa vie, de posséder une terre ou une entreprise mais aussi de recevoir l’éducation ou l’union de son choix.

Je ne consens pas au mouvement féministe qui a été créé de toute pièce et financé pour séparer une femme de son pouvoir féminin divin, favoriser une haine pour les hommes mais aussi créer une séparation et une division dans l’unité de la famille de l’âme.

LIRE AUSSI  Charte de la Terre : respect, protection, paix, justice et amour

 

Je révoque, je renonce, je dénonce, j’abjure, j’annule et je détruis par la présente tous les systèmes de croyances culturelles qui créent les attentes du « devoir de la femme » de porter seule un fardeau irréaliste et de souffrir en silence.

 

Ainsi, je ne consens pas à tous les systèmes de police sociale qui ont été mis en place pour faire en sorte qu’une femme se sente trop sensible, trop émotive ou incontrôlable dans le but d’éclairer au gaz l’âme d’une femme pour lui faire sentir qu’elle est instable ou insignifiante.

 

Je révoque, je renonce, je dénonce, j’abjure, j’annule et je détruis par la présente tous les contrats concernant :

  • Les systèmes de croyances culturels où des filles sont assassinées à la naissance pour le bien commun
  • Les mutilations sexuelles comme un supposé « rite de passage »
  • La vente de petites filles pour l’industrie de la pornographie infantile
  • Le trafic d’esclaves sexuelles
  • L’abus et la consommation de la femme comme une vulgaire marchandise ou un objet de consommation

Ainsi, je ne consens pas à l’industrie pornographique qui a été le terreau fertile pour les contrats spirituels de :

  • Perversion sexuelle et d’exploitation
  • De dégradation
  • De victimisation
  • D’amoindrissement
  • D’abâtardissement du pouvoir du féminin divin

Je révoque, je renonce, je dénonce, j’abjure, j’annule et je détruis par la présente les contrats de perversion sexuelle spirituels suivants qui visent à séparer une femme de son pouvoir féminin divin :

 

  • Tous les programmes de sexe en groupe. Mais aussi polyamoureux qui sont tous une perversion de la sexualité divine visant à faire sentir à une femme qu’elle n’est en quelque sorte « pas assez »ou « moins que »
  • Tous les doubles standards dans les systèmes de croyances culturelles où la promiscuité sexuelle récréative, les épouses multiples, les harems et les maîtresses sont autorisés et célébré pour un homme, mais cause la ruine sociale pour une femme.
  • La totalité des programmes qui créent des projections que les hommes mettent sur les femmes en se masturbant, ainsi que des fantasmes pervers qui servent de barrière entre l’espace du coeur d’un homme et d’une femme dans un lien sexuel sacré.
LIRE AUSSI  Les meilleures citations de Masaru Emoto

Je ne consens pas à ces contrats spirituels de perversion sexuelle. Vous n’avez désormais aucun pouvoir sur moi.

Et je déclare également que je suis maintenant débarrassée de ces projections de perversion sexuelle et je retourne à la source de l’innocence en tant qu’être divin féminin souverain.

Je révoque, je renonce, je dénonce, j’abjure, j’annule et je détruis par la présente tous les contrats et concepts créés dans l’innocence ou dans des états d’être parfaitement ignorants.

 

Je déclare par la présente une nouvelle forme de propreté spirituelle et physique

 

Et je révoque, je renonce, je dénonce, j’abjure, j’annule et je détruis tous les précédents concepts de propreté que j’ai créé moi-même et tout attachement pervers envers moi-même.

Cette nouvelle invocation de la propreté supprime tous les concepts antérieurs de sexualité sacrée, de sensualité, de sexe récréatif. Aussi, je les ramène tous au point zéro du fœtus dans le ventre de la mère. Je reconnecte tous mes brins d’ADN à celui du rythme cardiaque de la Terre mère ainsi qu’à celui de l’univers créateur.

Le féminin sacré est connecté au cœur de la Terre dans son espace féminin sacré et ne renie pas son cycle menstruel. Ainsi, elle l’accepte comme un temps d’introspection, de rétrospection mais aussi de réflexion.

 

Je révoque, je renonce, je dénonce, j’abjure, j’annule et je détruis par la présente tous les contrats spirituels avec l’industrie du divertissement et de la publicité qui a créé des programmes de haine de soi, de faible estime de soi, d’automédication, d’automutilation, de troubles de l’alimentation, etc.

 

Je révoque, je renonce, je dénonce, j’abjure, j’annule et je détruis par la présente tous les contrats spirituels avec l’industrie médicale. Tous ces contrats ont endommagé la santé de la femme ainsi que sa capacité à se reproduire selon les lois naturelles de la Terre Mère.

Et je révoque, je renonce, je dénonce, j’abjure, j’annule et je détruis par la présente les médicaments contraceptifs ainsi que les autres produits chimiques dans notre eau et notre air  qui causent la stérilité ou l’hypersexualité. Ainsi que des vêtements qui nuisent à la santé d’une femme tels que :

  • Soutien-gorge
  • Talons
  • Corset
  • Pieds bandés
  • Tampons
LIRE AUSSI  Lettre de libération ou comment recevoir ce que vous devez recevoir

 

Je révoque, je renonce, je dénonce, j’abjure, j’annule et je détruis tous les contrats :

 

  • D’accouchement créés par les césariennes
  • Les médicaments de grossesse
  • Les radiographies prénatales
  • Les vaccinations
  • Les incubations
  • Les enfants qui ne sont pas mis sur le cœur de la mère après la naissance,
  • L’ablation du placenta
  • La coupe du cordon ombilical qui peut rester intact jusqu’à 4 jours pour permettre le lien cardiaque de l’enfant avec la mère ainsi que le père.

Je révoque, je renonce, je dénonce, j’abjure, j’annule et je détruis tous les contrats qui obligent une femme à porter mais aussi à faire naître une âme qui n’est pas de leur choix divin co-créateur avec leur masculin sacré sélectionné ou lié. Cela inclut les victimes de viol, les grossesses d’adolescentes et aussi les mariages forcés ou arrangés.

Je retourne à la Terre mère la grille d’incarnation naturelle.

Je supprime maintenant définitivement la grille de réincarnation de mon existence d’âme.

Ainsi, je ne consens pas à tous les programmes visant à faire en sorte qu’une femme se sente en dehors de son féminin sacré, c’est à dire trop :

 

  • Grosse
  • Mince
  • Vieille
  • Jeune
  • Noire
  • Blanche
  • Ethnique
  • Riche
  • Pauvre
  • ou toute projection qui fait qu’une femme se sent qu’elle n’est pas assez bien.

Je déclare par la présente que je suis plus qu’assez car je suis la conscience infinie.

Ici et maintenant, je suis la Diesse de Dieu incarnée.

Je suis un être souverain suprême libre et ainsi je réclame par la présente mon pouvoir féminin divin dans cette cour spirituelle d’équité.

J’appelle tous les ancêtres à honorer cette lecture de mon libre arbitre. À l’inscrire dans les annales akashiques pour que toutes les espèces sensibles comprennent que notre liberté vient avec l’utilisation du libre arbitre à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *